Après quelques années d’études dans le marketing et d’autres en agence j’ai pu suivre de près l’évolution du marketing moderne à l’heure du numérique. Opportunité évidente pour toutes les marques et entreprises, les réseaux sociaux sont pourtant trop souvent mal utilisés par les différentes organisations. Pas assez matures sur le sujet ? Mal accompagnés ? Toujours est-il qu’aujourd’hui les fameux “gourous” ont enfin tourné leur veste du bon côté. Pour le meilleur, mais aussi toujours pour le pire…

“Passons au contenu de marque pour entrer dans la conversation avec vos clients”

C’est le dernier crédo en date des agences et consultants qui prônaient jusqu’à il y a peu la course à l’acquisition de fans ou de followers. A l’heure où le reach organique des publications sur Facebook fond comme peau de chagrin pour inciter les annonceurs à utiliser les produits publicitaire du géant américain, il faut trouver de nouveaux leviers pour faire rêver ses clients.

« On s’est trompés avec une vision court terme il y a 2 ans ? Oui mais cette année on a le plan de contenu révolutionnaire qui fera passer votre marque de lessive pour la rock star des ménagères en impliquant des Youtubeurs à la mode ! »

La réalité est là, la course à l’attention est plus que jamais d’actualité

Olivier Cimelière en parlait très bien en avril dernier : « Mesdames, messieurs, votre attention s’il vous plaît » ou le défi n°1 des communicants d’aujourd’hui sur le Web. Plus que la taille de votre audience c’est bien son engagement envers votre contenu qui est la clé d’une stratégie de visibilité réussie. Et les moyens pour y arriver sont multiples. On parle de contenu de marque, d’influence marketing, mais la finalité est commune à tous ces pans du marketing d’aujourd’hui : donner envie à votre cible de s’intéresser à votre marque et à son identité avant de lui vendre quelque chose.

On dirait de grands concepts lorsque c’est énoncé de cette façon. Mais c’est en fait la base de ce qui aurait du être l’appropriation des réseaux sociaux par les marques dès le début. Certains l’ont fait, mais la majorité s’est d’abord essayé à cette nouvelle discipline pour recopier les recettes ancestrales de la publicité “à la papa”.

En polluant l’internaute avec des grosses bannières de display il faut dire que la publicité sur internet partait de loin. Pourtant l’idée séduisait les annonceurs, rassurés par une zone de confort leur rappelant sans doute les campagnes en 4*3 efficaces depuis des dizaines d’années. Aujourd’hui ils ont tout gagné avec le développement des ad blockers et la concurrence de nouveaux modèles notamment propulsés par les géants du Web (Adwords et Facebook Ads en tête).

Alors, comment attirer l’attention d’un internaute/consommateur sur-sollicité ?

Par le buzz évidemment. Quitte à les prendre pour des idiots. On se souvient de la fin des blagues Carambar ou les Mikado sans chocolat, tentatives plus ou moins réussies de faire parler de la marque en faisant du faux pour prêcher le vrai. Les retombées presse et “tweets” sont au rendez-vous, mais que penser des valeurs de marque transmises par ce genre de campagnes ?

La solution est pourtant simple : utiliser les réseaux sociaux pour échanger et “offrir” du contenu de qualité. C’est bien la qualité qui vous permettra à moyen terme de sortir du lot et de construire votre réussite. Une base indispensable pour développer votre audience, générer des leads et jeter les bases d’un marketing d’influence efficace. Un cercle vertueux qui ne passe pas par un matraquage de votre produit ou service mais une présence en fil rouge proche de votre cible. Avec le renfort de campagnes événementielles où l’expérience proposée prime sur la finalité purement business.

Le terrain de jeu est passionnant, passez à l’action !

Avec les bons outils on peut faire beaucoup de belles choses très éloignées d’un marketing à l’ancienne et purement commercial. Plateformes de contenu et d’engagement, entretien de relations avec les blogueurs et influenceurs, expériences de réalité virtuelle ou augmentée, il y a encore de la place pour se différencier !

A vos marques, prêts, inventez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *